Catégories
Revue académique

An empirical study of the impact of modern code review practices on software quality

👓 Nous savons qu’une mauvaise code review baisse la qualitĂ© du code. Mais qu’est-ce qu’une bonne review ? Est-ce seulement atteignable ? Les revues formelles des annĂ©es 70 ont Ă©tĂ© abandonnĂ©es au profit des analyseurs statiques et autres compilateurs avancĂ©s. Seules ont survĂ©cu les revues modernes, « lĂ©gĂšres », ritualisĂ©es, mais Ă  l’efficacitĂ© discutĂ©e.

3ïžâƒŁ Pour une bonne revue, il faut 3 ingrĂ©dients. Si l’un vient Ă  manquer, ça n’est pas la peine de poursuivre.

👉 Une bonne couverture. La revue doit couvrir une bonne partie des modifications. C’est souvent le seul critĂšre retenu pour les revues modernes, d’oĂč leur Ă©chec.

👉 Une participation Ă©levĂ©e. Si personne ne s’intĂ©resse vraiment au code, autant ne pas organiser de revues.

👉 Un bon niveau d’expertise. Les participants doivent ĂȘtre adaptĂ©s au code revu, inviter tout l’open-space n’a aucun intĂ©rĂȘt.

đŸ€ Vous savez quoi ? Le pair programming garantit automatiquement et en direct la satisfaction de tous ces critĂšres. Une revue n’a pas Ă  ĂȘtre forcĂ©ment asynchrone, contrairement Ă  un mythe bien ancrĂ©*.

*Ce paragraphe est un avis personnel

#programming #science #code #review #quality #qualité #dev #developpement #software

SOURCE

McIntosh, S., Kamei, Y., Adams, B. et al. An empirical study of the impact of modern code review practices on software quality. Empir Software Eng21, 2146–2189 (2016). DOI:10.1007/s10664-015-9381-9

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.