Catégories
Revue académique

Why Don’t They Practice What We Preach?

🦥 Pourquoi les développeurs n’adoptent pas les bonnes pratiques ? Je crois la question elle est vite répondue, parce qu’ils sont réfractaires au changement ! Justement non, et Watts Humphrey, « le père de la qualité », qui a dédié sa vie à améliorer nos pratiques, nous livre son ressenti sur la question.

🐂 Sans dédouaner ces rares professionnels butés qui ne veulent absolument pas changer de pratiques, il désigne plusieurs mécanismes qui empêchent la majorité des développeurs de s’améliorer en continu.

🏫 En haut de la liste, le système éducatif (facs et écoles) qui ne donne pas aux étudiants les bonnes clés. Les développeurs n’apprennent pas à mesurer la qualité de leur code, étant notés sur les résultats de leurs projets, non sur la qualité de leur design.

🔥Ensuite, l’entreprise, trop focalisée sur les urgence quotidiennes pour investir dans des formations longues qui cassent le rythme de production. Humphrey note qu’un développeur sous pression tend à privilégier ce qu’il sait faire au détriment des urgences. Pour la majorité peu formée, cela signifie la production en masse de code médiocre. Il faut les épaules d’un maître pour garder un cap sous pression. C’est donc un investissement payant, mais coûteux.

⏳ Enfin, la résistance au changement n’est pas négligeable. Plus un développeur a d’expérience avec une pratique donnée, fut elle mauvaise, plus le niveau de preuve nécessaire pour le convaincre de changer est grand, surtout s’il ne possède aucun exemple autour de lui. L’atteindre nécessite un accompagnement pratique, donc de le retirer de la production. C’est sans issue.

✔️ Humphrey propose 2 leviers de changement.

👉 Former dès le berceau est le plus facile. Les étudiants sont des tabula rasa qu’il suffit de former correctement. Encore faut-il vaincre les résistances au changement de leurs professeurs.

👉 Adopter une stratégie du temps long en entreprise. La qualité d’aujourd’hui est la maintenabilité, donc la rentabilité de demain. Former ses développeurs réduit le turnover et augmente la qualité du code. Hélas c’est un gros investissement qu’une entreprise déjà sous l’eau ne peut se permettre. Le recrutement d’un lead dev charismatique, au moins le temps d’insuffler les bonnes pratiques aux autres développeurs, est une option sans doute intéressante.

#quality #qualité #programming #developpement #programmation #softwareengineering #bestpractices

SOURCES

Watts S. Humphrey, Why Don’t They Practice What We Preach? 2009, Software Engineering Institute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *